Helene Colpin en Inde!!

Dans la rubrique « Conseils aux voyageurs » je vais tenter de répondre à la question qu’on se pose tous avant de partir pour la grande aventure Indienne : comment survivre aux attaques des maladies tropicales en tous genres?
Un article qui je le pense va vous laisser rêveur (il en faut de temps en temps)!

Dabord, il ne faut pas se leurrer personne ou presque n’échappe à la tourista, on a beau faire super attention, se laver les dents à l’eau minérale manger des plats les moins épicés possible dans des resto semblant digne de confiance, Esherisha Coli ne laisse en général qu’une première semaine de répis avant de sévir les deux ou trois semaines suivantes.
Enfin rien de grave, un smecta au petit dej’ en guise de complément alimentaire et c’est reparti.
Je conseille donc aux voyageurs de venir avec des réserves de ce fameux plâtre intestinal sans pour autant emporter l’armoire à pharmacie.
On trouve ici des médicaments très bien pour ce genre de souci mais s’il faut aller chez le médecin à chaque fois qu’une rechute de tourista pointe son nez on n’est pas sorti de l’auberge.

Si cependant vous devez quand même vous rendre chez un médecin à Delhi, aucun souci à se faire, il y en a de très compétents.
Cette semaine à l’aide de quelques amis « protozoaires » (un peu envahissant comme potes, il faut bien l’avouer) j’ai testé pour vous les médecins de Delhi !!

Incapable d’aller plus loin j’ai dabord testé le médecin de quartier à Sarita Vihar. La consultation qui m’a couté 300INR ne m’a pas convaincu. D’une part j’ai trouvé ça cher pour un médecin de quartier, d’autre part le médecin a mis trois heures à comprendre ce que je lui disais, c’était pourtant pas bien compliqué, et m’a à peine ausculté.
Donc, à part si on vous a dit du bien de tel ou tel médecin je déconseille de sauter sur le premier venu.

Le mieux est de se rendre directement à Apolo Hospital, le plus gros hôpital de Delhi, à Sarita Vihar (Sud de Delhi) très réputé en cas d’urgence ou dans une clinique du groupe Maw Healthcare Hospital, il y en a plusieurs à Delhi.

Celle dans laquelle je me suis rendue se trouve à Panchsheel Park au dessus de GK. C’est à une demi-heure de rickshaw de Sarita Vihar, ça fait loin quand on est malade, mais au moins on est sur d’y trouver un établissement super moderne, clean, et des médecins, toutes spécialités confondues, très compétents.
On y est très bien accueilli par Monsieur « May I help you », tout le monde y est très serviable et parle un anglais parfait (utile pour comprendre et se faire comprendre quand on ne maîtrise pas le vocabulaire médical).
L’attente n’est pas longue du tout comparée à la France et cela malgré le fait que la salle d’attente est en quelques sortes un lieu de rassemblement pour expatriés (Mieux que les soirées « Expat’ branchouille » à l’Urban Pind : les matinées « bide en vrac » à Panchsheel park).
Là une consultation coûte 250INR (3,75€) et pour ce prix vous n’êtes pas traité comme du bétail pour autant. Le médecin prend le temps de comprendre ce qui vous arrive et d’assurer votre suivi pour être sur que le traitement suit son cours.

Sinon il existe également une clinique uniquement pour les femmes nommée « La Femme » à GK2 block S. Je n’y suis jamais allée mais de l’extérieur cela ressemble à un hôtel de luxe, rien que pour les costumes des portiers cela vaut le coup de tomber malade.

Suite à la consultation en général il faut se procurer les médicaments qui vont avec.
Dans ce genre de clinique ce n’est pas trop compliqué, chacune possède sa propre pharmacie.
Dans la rue ce n’est pas bien compliqué non plus, on en trouve très facilement même si elles ne possèdent pas toutes l’ensemble de la pharmacopée (mais au pire on y trouve du Galac… oui oui les fameuses barres de chocolats blancs avec un dauphin dessus, sauf qu’ici le dauphin c’est une vache comme par hasard).
Il est également bon de savoir que les ordonnances sont réutilisables à volonté et cela dans n’importe quelle pharmacie quels que soient les médicaments.

Certaines pharmacies proposent même les livraisons à domicile gratuite ! Et oui l’Inde c’est le pays du Service, on peut se faire livrer gratuitement tout et n’importe quoi. Je suis sûre que si je leur commandais une barre de Galac ils me la livreraient !

Donc voilà, la dysenterie vous dit merci et j’espère avoir rassuré les futurs expat’ quand à la qualité des soins en Inde. Le tourisme médical y est d’ailleurs en plein boom, il est prédit comme la deuxième industrie indienne d’ici 2012 (2e après le secteur des IT).



6 commentaires concernant l'article“Un ami nommé Smecta”

  1. Antoine a dit :

    Salut Hélène,
    Merci pour ces articles toujours très sympa.
    Ça me donnerai presque envie de tomber malade, pour venir me remettre d’aplomb par chez toi. J’avais effectivement lu des articles sur des hôpitaux « low cost » en Inde. Par ici, ils vont au Canada pour se faire soigner, c’est aussi exotique !
    Bon courage à toi et à tes intestins pour la suite de tes aventures.

  2. Antoine a dit :

    Je faisais ma tournée des blogs et je suis tombé sur celui d’Anthony (il est à Taiwan) : il a posté en même temps un article un peu sur le même thème, je ne peux pas m’empêcher de poster le lien :
    http://antataiwan.wordpress.com/2009/06/16/resto-toilettes/

  3. mhd a dit :

    Namasté!

    très bon conseils de ta part pour les futurs visiteurs! ça rassure de savoir qu’on peut s’y faire soigner correctement. C’est peut être moins évident si on n’est pas en ville!
    J’espère que tu tombes pas souvent malade quand même!

    à plus!

  4. Helenus Bacterius Intestinus a dit :

    J’ai aussi fait ma tournée des blogs hier et via le tien je suis arrivée sur celui d’Anthony, ils sont fous ces taiwanés!
    Enfin personnellement je passe trop de temps aux toilettes pour aller au resto… aux toilettes. (désolée pour ces détails de ma vie indienne).

  5. maman a dit :

    et bien voilà un article qui va quand même rassurer plus d’un parent “d’expat” :roll:
    ton pharmacien “perso” arrive bientôt avec un petit réappro :wink:

  6. Michéle et Claude a dit :

    Bonjour Hélène,
    Nous suivons avec grand intérêt et grand plaisir via ton blog et par des nouvelles de tes parents ton aventure indienne, qui devrait te laisser des souvenirs mémorables.
    Félicitations, pour le choix des sujets développés tous passionnant à lire, d’autant plus que la rédaction realisée avec beaucoup d’humour et de philosophie est vraiment plaisante à lire .
    Nous attendons les prochains épisodes et te souhaitons beaucoup d’émotions dans ce pays vraiment différent du reste du monde.
    Dans l’attente de ton retour nous t’embrassons
    Michéle et Claude

Laisser un commentaire