Helene Colpin en Inde!!

Ayant reçu un jolie faire part de la part de Vivek, un de mes collègues je me suis rendue mardi soir dans sa petite ville au mariage de sa sœur.
Outre l’aspect « rituel » qui diffère totalement des mariages Français, cela m’a permis de découvrir à quel point les référentiels changent d’un pays à l’autre et que le simple mot « mariage » peut représenter deux choses qui sur la forme et surtout le fond ont peu de choses en commun.
Dans nos contrés on dit souvent que le mariage et le plus beau jour de la vie et cela que ce soit du coté femme ou du coté mari. Ici les choses ne sont pas vues du tout de la même façon et c’était vraiment perturbant… retour sur une soirée de cérémonies hors du commun (pour nous Français).

Déjà il faut savoir que le mariage est une véritable industrie ici. Il y en a vraiment tout le temps ici et tous les soirs de la semaine.
Pour ce mariage nous nous sommes rendus dans une petite ville à 60 km de Delhi et rien que dans cette ville nous avons croisé au moins cinq mariages.

Ici les festivités durent plusieurs jours, la plupart sont réservées à la famille mais une soirée et ouverte aux invités de toutes parts, voisins, collègues, amis, amis d’amis et même amis d’amis d’amis. C’est à cette occasion que j’ai été invité.
La fête est donnée dans un lieu spécialement loué pour l’occasion, un grand batiment avec un jardin tout aussi grand dans lequel sont installés buffet, piste de danse ainsi que l’espèce de petite scène où sont présentés les mariés.

Avant que ne commencent les cérémonies « publiques » à proprement parler l’ensemble des invités est convié à un buffet gargantuesque. Au menu tout ce qu’on peut imaginer trouver sur une table indienne du nord: dhal, rizn chapati, veg noodles, galettes de pommes de terre, légumes en tous genres, sweets, glaces et tout un tas de choses donc je suis incapable de retenir le nom.

buffet mariage

Nous avons observé les jeunes hommes danser et s’amuser, pendant que leur femmes et sœurs les regardait.

buffet mariage

buffet mariage

Après nous être sustentés pas mal d’indiens sont venus nous parler, tous très amicaux comme d’habitude. On a eu le droit au retraité de l’armé indienne qui ne parlait pas un mot d’anglais mais qui nous a bien fait comprendre qu’il été très content que nous (mes collocs et moi) soyons là, qu’il nous respectait beaucoup etc et qu’on pouvait le considérer comme un frère.
Ensuite je me suis faite des copines, des dames d’un certain âge qui m’ont trainé sur la piste de danse au milieu de jeunes hommes en furie (ici il n’y a que les femmes blanches qui ont le droit de danser on dirait…). Suite à cela, d’après mon traducteur (cette dame ne parlant qu’hindi) elle m’a dit qu’elle m’aimait beaucoup et qu’elle voulait m’emmener chez elle mais ce n’était pas trop possible et comme à l’accoutumée cela c’est fini en séance photos.

mariage indien

Les choses sérieuses ont commencé peu après. La cérémonie d’échange de colliers (l’équivalent de l’échange d’alliances chez nous) a eu lieu sous nos yeux intrigués. Le futur époux est arrivé à cheval accompagné d’un cortège de musiciens et de feux d’artifice.
De l’autre coté, sur un fond de musique à faire frissonner, style exécution publique, est arrivée la mariée accompagnée de ses sœurs et là c’est le choc : nous avions l’impression d’assister au jour le plus triste de sa vie… paradoxale non ?
Je n’ai jamais vu quelqu’un avoir l’air aussi déprimé surtout à son propre mariage, ça jette un froid. Était-ce de la retenue, une fatigue intense, (des squatteurs protozoaires dans les intestins… ?), ou bien de la tristesse ?

mariage indien

Elle s’est assise près de son mari, pas un sourire, le regard dans le vide dirigé vers le sol.
Il s’avère qu’elle était vraiment triste. Du coté de la famille de la mariée le mariage est vu comme une douloureuse séparation. La jeune femme n’avait jamais vu son mari et aller devoir quitter sa famille pour vivre avec lui. Quand on sait ce que représente la famille dans la société indienne on imagine très bien ce qu’elle a pu ressentir.

mariage indien

buffet mariage

Enfin les indiens disent « Love comes after mariage » et quand je vois que la plupart des familles indiennes sont très unis, j’y crois un peu.
Ici on ne se marie pas parce qu’on est amoureux mais pour fonder une famille stable.
D’après des collègues avec qui j’ai discuté cette tendance au mariage arrangé devrait disparaitre avec la prochaine génération, au moins dans les grandes villes même si cela va nécessiter quelques rébellions et clashs avec les parents.

Autre question que vous vous posez tous, et la dote dans tout ça? Elle fait toujours partie de la tradition des mariages indiens, même si certains préfèrent parler de cadeaux fait à la famille du marié (ici il m’a semblé que c’était une voiture).

En parlant de cadeau, nos hôtes « honorés » par notre présence (même si c’est nous qui étions honorés d’être invités) nous en ont bien sûr offert un. Nous sommes repartis avec une grosse boite de pâtisseries chacun avant de repartir pour nos trois heures de route (soit 20km de moyenne, avec des pics à 0 ;-)).



2 commentaires concernant l'article“Le plus beau jour de sa vie?”

  1. sofilul a dit :

    C’est formidable d’être immergé à ce point dans la vie et les traditions indiennes. C’est vrai que c’est triste de quitter une vie familiale, un cocon et de partir vers l’inconnu, un mari et une famille que l’on ne connait pas… :cry:
    On leur souhaite quand même beaucoup de bonheur.

  2. Shekhar a dit :

    The funny thing is this that Divorce rate in India is amongst the lowest in the world around 1% instead of all this,
    Imagine America almost 50% couple end up in divorce

    Was it love, when these divorced people married?
    it is context of love marriage or just physical attraction ….?

    But I still prefer love marriage, or atleast to know the person very well I want to marry :)

    Conclusion: Love after marriage is more successful then before marriage :) in India’s context

    and love can be tested after marriage well then before :wink:

    because love is:
    Love is patient, love is kind. It does not envy, it does not boast, it is not proud. It does not dishonor others, it is not self-seeking, it is not easily angered, it keeps no record of wrongs. Love does not delight in evil but rejoices with the truth. It always protects, always trusts, always hopes, always perseveres.

    Love never fails.

Laisser un commentaire