Helene Colpin en Inde!!

En attendant de raconter mon séjour Népalais voila un article qui pourrait bien être utile aux voyageurs qui, comme moi, souhaitent refaire faire (ou juste faire faire) un VISA Indien(touriste) a Katmandou.

L’objectif premier de mon court voyage au Népal était de re-obtenir le fameux sésame pour pouvoir terminer mon stage en Inde mon VISA tourist de 6 mois étant arrivé a expiration.

Il faut bien l’avouer faire (ou refaire) faire son VISA n’est certes pas compliqué mais par contre qu’est-ce que c’est pénible. Et pourtant je suis habituée aux “lenteurs” indiennes sans vouloir être désagréable avec quiconque.

L’obtention du VISA touriste se fait en une petite semaine, soit deux visites a l’ambassade indienne.
Pour se rendre à l’ambassade préciser bien a votre taxi “Indian Embassy in Lazimpat”. En effet il existe un gros building dans Katmandou sur lequel est marqué en grand “Indian Embassy”. Mais l’ambassade ce n’est pas comme le Port-salut ce n’est pas marque dessus et elle se trouve en fait en peu plus a l’écart juste a cote de l’ambassade britannique.

Donc comme je disais précédemment il faut s’y rendre trois fois sur deux journées différentes.

Le premier jour, le lundi pour beaucoup de monde, il faut se présenter a l’ambassade afin que celle-ci envoie un “telex” (un fax) a notre pays d’origine pour vérifier je ne sais quoi.
Cela coute 300 roupies népalaises.

Il est précisé a l’entrée de l’ambassade qu’elle ouvre a 8h30am.
Mais en réalité il faut convertir ça en “indian time” soit 9h30. Bon si, comme a ma deuxième visite, vous attendez dehors sous la mousson les gardes auront peut être pitié et ouvriront peu être avant.

Si l’ambassade ouvre à 9h, cela ne signifie pas qu’il faille y être a 8h30, particulièrement le lundi ou il y a énormément de monde (80 personnes pour moi, en hors-saison touristique). J’y étais a un petit 7h30 et étais numéro 25 sur la liste d’attente.
Il est aussi bon de savoir que les fameux telex ne sont plus envoyés après 12h.
Cela m’a d’ailleurs fait bien rire. Car si les gardes nous laissent rentrer a 9h/9h30 les bureaux eux n’ouvrent pas tout de suite. Mais non a 9h30, les employés nettoient leur ordinateur, font je ne sais quoi mais ne se mettent à travailler qu’à un bon gros 10h.
Donc quand 80 personnes attendent pour leur telex je doute qu’ils arrivent à s’occuper de tout le monde en deux heures.
Je conseille donc d’être la vers 7h30/8h maximum .

Pour cette première matinée à l’ambassade, munissez-vous, outre d’un bon gros livre et/ou d’un baladeur avec une autonomie d’au moins 4h, de votre passport, d’un crayon noir pour remplir leur formulaire de telex, de 300 roupies et surtout de beaucoup de patience (4h m’auront été nécessaire pour juste donner ce petit formulaire et pour en récupérer un autre).

Le deuxième jour (on m’avait dit de revenir le vendredi) vous devez revenir avec le formulaire que l’on vous à donné à remplir, votre passport bien sur, une photo d’identité, votre preuve de payement du telex et 3050 roupies népalaises pour un visa touriste de 6 mois multiple entrées (et si comme moi votre VISA vient juste d’expirer ramenez-en une photocopie).
Comme le premier jour arrivez tôt le matin même s’il y à mois de monde le vendredi que le lundi.

Le matin vous n’avez qu’à donner vos documents dument complétés et on vous dira de revenir a 16h30 récupérer votre passport (avec la preuve de payement du VISA), avec le VISA, ou non surprise…
C’est d’ailleurs assez marrant le vendredi soir, les gens ont l’air tout stressés, un peu comme s’ils attendaient les résultats du bac et au final c’est, pour la majorité, avec un grand sourire qu’ils quittent, enfin, l’ambassade

Résultat pour moi, des heures d’attentes, de sympatiques discussions avec les autres candidats au périple indien et… un VISA de trois mois entrée unique (a la place de mon 6 mois entrées multiple… bien sur ils ne remboursent pas la différence) mais ce n’est pas grave l’essentiel est que je puisse rentrer en Inde!

J’allais oublier de parler de l’obtention du VISA népalais.
Rien de plus simple, rien ne sert de courir à l’ambassade du Népal. Il suffit d’arriver à l’aéroport de Katmandou, ou ailleurs au Népal d’ailleurs, et de donner des sous (25 dollars pour un “tourist 15 jours” ) et une photo d’identité.
En moins d’une demi heure pour moi le tour était joué.
Le VISA est payable en à peu prés n’importe quel monnaie à part la roupie, qu’elle soit népalaise ou indienne (ce qui est logique puisque les indiens n’ont pas besoin de VISA pour se rendre au Népal).

Voila, bon courage aux futurs candidats!



3 commentaires concernant l'article“Obtenir son VISA indien a Katmandou: mode d’emploi”

  1. sofilul a dit :

    pfff bah il en faut du courage mais bon en même temps on a pas toujours le choix!
    Bon retour!

  2. Julien a dit :

    franchement pour un français même de l’etranger mieux vaut passer par une agence de visa en france !! je suis passé via Fedex par l’agence XXX (modifié par l’admin : pas de pub sur mon site) pour obtenir mon visa pour l’inde depuis la chine, cela ne m’a posé aucun problème et avec les options express je l’ai eu en une semaine en tout !

  3. helene a dit :

    Bonjour et merci pour votre réaction qui je l’espère n’est pas de la pub déguisée pour l’agence dont j’ai masqué le nom (j’ai des doutes étant donnée que vos propos manque de cohérence dans un cas comme le mien).

    J’ai du mal à comprendre comment j’aurai pu obtenir mon visa à distance, sachant que pour l’obtenir il faut envoyer son passeport et qu’en même temps il est obligatoire de l’avoir sur soi en Inde.

    D’autre part un visa doit être validé au minimum deux fois : une entrée et une sortie du territoire. Donc j’imagine la tête de l’agent de l’immigration découvrant un visa sans tampon d’entrée lors de ma sortie du territoire et la mienne tentant de lui expliquer le pourquoi du comment.

    Bref dans un cas comme le mien votre solution ne s’appliquait pas.

    Je précise que l’article a été écrit en 2009 et que depuis les règles d’obtentions de VISA ont quelque peu changé.
    Je vous invite à vous renseigner sur le site de l’ambassade de France en Inde.

Laisser un commentaire