Helene Colpin en Inde!!

Catégorie ‘Mon job en Inde’


Et voilà l’aventure touche à sa fin, je viens de terminer ma dernière journée de boulot et lundi je serais à Paris. Ça me fait vraiment bizarre de rentrer, je me demande comment je vais vivre “La France” après une telle expérience, certainement avec un autre regard…

En tous cas ce n’est pas sans un petit pincement au coeur que je quitte Silverline et ce pays. Tellement de choses s’y sont passées, tellement de gens y ont été rencontrés.

L’inde se sont des paysages magnifiques, une profonde culture dont je crois que jamais on ne pourra comprendre toutes les facettes, mais c’est surtout un milliard d’habitants parmi lesquels des gens géniaux qui m’auront marqué et que je remercie pour leur accueil et tous les moments partagés.
Si je suis arrivée ici sans connaitre la moindre personne j’en repartirais pleine de souvenirs, de rencontres et de nouveaux amis.

GRAND MERCI à toute l’équipe de Silverline, je pense qu’il sera difficile de retrouver des collègues toujours de bonne humeur, toujours prêt à rendre service avec qui il sera aussi plaisant de travailler.

Merci à mes collocs, passés plus ou moins longtemps au J-42, ce fut un plaisir de partager la chaleur de cet appartement, au propre comme au figuré, et tant d’autres choses…

Merci également à tous les autres potes, indiens, étrangers, français, que j’ai croisé pendant mes six mois de folie.

J’ai beaucoup appris durant ce voyage, sur les autres et moi même.
Si je dois retenir une leçon de ce voyage, de ce pays, c’est que, quelque soient les difficulté que l’on peut rencontrer ça fini toujours par s’arranger d’une façon ou d’une autre alors pas de quoi stresser!

A tous les gens qui hésitent à partir travailler à l’étranger seul, je dis foncer, vivez vos rêves, voyager sans vous poser de question.
Si j’ai survécu à mon aventure indienne sans aucun mais vraiment aucun problème (mis à part les gastro de fou à répétition) je pense que quiconque est capable de survivre à n’importe quel voyage. Le tout est d’avoir l’esprit ouvert et de lâcher prise sur ses habitudes.

Comme disait un pote “L’Inde il ne faut pas essayer de la contrôler, c’est elle qui te contrôle”
J’en ai encore eu la preuve hier lors de ma “farewell party” au bureau!
Un très violent orage de mousson et venu pimenter la fête, une grosse coupure de courant nous ayant plongé dans le noir total pendant plusieurs heures, enfin au début les néons faisaient stroboscopes. Au moins je m’en souviendrai! Le courant est revenu juste pour me laisser le temps de découper le gâteau et de manger les traditionnels (à Silverline en tous cas) hamburgers végétariens d’adieu!

Bodhana Katmandou

Tchao et à bientôt pour une nouvelle fabuleuse aventure quelque part au bout du monde!

Ecrit le 22 août 2009 par helene  |  6 commentaires »

Voici un schéma récapitulant mes tâches en tant qu’assistante chef de projet web :

Chef de projet Inde Hélène Colpin

Ecrit le 9 août 2009 par helene  |  Pas de commentaires »

Ça fait un moment que je n’ai pas parlé boulot sur ce blog ! Pourtant je ne suis pas juste là pour me promener, nourrir les moustiques ou profiter des happy hours indiens qui  en feraient rêver plus d’un… Quatre cocktails pour 8 euros, qui dit mieux ? D’autant plus que, ô miracle de la vie, quel ne fût pas mon étonnement quand j’ai découvert sur la carte des bières qu’ils vendaient de la Jenlain ici !!! De la JENLAIN, la bière fabriquée dans un petit village à 20 km de chez moi !! Incroyable !!!

Enfin bref ça y est je pense bière et je divague… on est Lilloise ou on l’est pas.

So let’s go back to our holi cows (si si c’est une expression hindi)! Le boulot.

Et bien ça se passe plutôt bien.

Mes premières semaines m’ont permi de me familiariser avec  le fonctionnement de DT/Silverline. J’ai d’abord bossé sur des projets en cours, puis me suis fait la main sur la résolution de bugs du site d’un client. Tout ça était fort intéressant. Mais le projet sur lequel je travaille en ce moment me motive encore plus. En effet, nous venons de lancer un nouveau projet d’Intranet pour le compte d’une banque Française et avec l’aide des autres managers je suis chargée de le gérer de bout en bout. C’est vraiment motivant.

Après lecture de la première version des spécifications fonctionnelles envoyées par le client et d’autres documents, j’ai commencé par lancer le travail des designers, leur expliquer ce que peut attendre une banque française en matière de design, leur expliquer les fonctionnalités attendues, leur traduire les pages écrites en Français pour leur donner du sens car il est difficile d’être inspiré quand on ne comprend pas un mot de ce sur quoi on travaille.

Il  a également fallu que j’explique à Kapil, mon patron, les spécifications écrites en Français (il sait juste dire « oui » en Français). Pas forcément facile quand ça parle du système d’assurance Français dont je ne maîtrise pas tous les concepts. Heureusement l’équipe Française est toujours prête à répondre à mes questions. Et puis au moins ça force à s’intéresser à un autre domaine.

Après m’avoir bien mis en tête la version finale des spécifications fonctionnelles, il m’a fallu écrire les spécifications techniques, l’algo des pages et penser aux solutions techniques à apporter toujours avec l’aide de Kapil et de l’équipe Française. C’est très intéressant et super motivant de suivre un projet du début à la fin, j’ai l’impression que je vais apprendre énormément d’un point de vue technique même si ce n’est pas moi qui développe.

De plus, même si je manage je n’ai pas l’impression d’être au dessus de mes développeurs, ici je vois tout comme un travail d’équipe. Bien sûr mon rôle est d’assigner du travail aux développeurs, de les booster  pour qu’ils avancent vite, mais je suis aussi là pour leur donner des conseils car je n’avance pas s’ils n’avancent pas.

Bon bien sûr je manque d’expérience mais je sens que je vais progresser ici !

Tout ça pour dire, j’espère que, dans quelques mois, j’espère trouver le même genre de boulot, car au moins je suis motivée à me lever le matin.

Je conclurais cet article par la bonne nouvelle de la semaine, les résultats de l’année à l’ENSIB sont tombés. Il semblerait donc  que je n’ai plus qu’une petite soutenance à passer fin août pour voir le champagne couler à la remise des diplômes (auquel je viendrais en Sari :-P)!!

ps: Elena c’est comme ça que la plupart des Indiens m’appellent ici, ils ne prononcent pas le son “eu”… (ce qui n’ont pas lu l’article jusqu’au boût ne comprendront pas le titre domage)

Ecrit le 2 avril 2009 par helene  |  12 commentaires »

Cela fait une semaine que je suis arrivée à Delhi et donc que j’ai commencé à travailler à Silverline IT Solutions, la co-entreprise indienne de Dual Technologies.

Je suis ravie de mon travail, même si ce n’est pas forcement facile pour plusieurs raisons.

Mon poste est “assistante chef de projet (web)”, c’est à dire que dans l’organigrame de l’entreprise je suis entre le chef de projet et le dévelopeur/designer.
Je dois gérer les équipes sur des projets de création de sites de e-commerce, en prennant des initiatives mais pas trop quand même car je ne suis pas encore chef.
J’expliquerai plus tard le fonctionnement exact de la façon dont sont gérés les projets à Silverline.

Mon rôle est donc d’étudier les projets, leurs spécifications pour que ces dernières soient réalisées le plus précisement possible et dans les délais. Il faut donc que je discute avec les développeurs pour leur expliquer tout ça mais aussi avec les chefs de projet (en France et en Inde) pour qu’ils m’expliquent tout ça.

La difficulté majeure vient surtout de la langue. Je pensais ne pas avoir un trop mauvais niveau d’anglais, mais l’anglais version hindi c’est pas facile à comprendre tous les jours. D’ailleurs ils doivent dire la même chose de mon anglais version français.
Enfin ça dépend des gens avec qui je parle.
Je commence à m’habituer et ça ne peut que s’amméliorer.

J’ai aussi du mal avec les prénoms Indiens, même si je commence à les retenir.
L’anecdote du jour bonjour, c’est un problème que j’ai eu hier en discutant avec Neeraj le chef de projet en Inde, je lui ai demandé si Aashish, un designer, pouvait travailler en priorité sur un projet et lui il a compris Ashish (un seul “a”), un développeur PHP et donc il y a eu une petite confusion mais on s’en est vite rendu compte. Bref bien prononcer les deux “a”.

Toujours à propos de ces problèmes de langues, je remplace aussi le “Translate Google ” de temps à autres puisque nous travaillons sur des sites Français et que les indiens n’en parlent pas un mot.

Un autre inconvénient dû au fait de travailler avec la France est le décalage horaire. En général les matinées sont plutôt calmes pour nous. Mais au retour du repas, les Français sont réveillés et nous envoient beaucoup de boulot. C’est cool, ça me permet d’étudier des trucs tranquillement le matin tout en suivant les projets et de manager comme une folle l’aprem (enfin essayer…).

Concernant l’atmosphere de travail, elle est très plaisante.
Les bureaux ne sont pas désagréables. Il y a juste quelques problèmes de pannes de courant un peu tous les jours. Comme, par habitude, j’enlève la baterie de mon portable quand il est sur secteur je me suis fait avoir la première fois. Heureusement je ne n’ai rien perdue d’essentiel.

Les horaires sont 9h30 à 18h30 avec une heure de pause entre 12h30 et 13h10.
Enfin en général il n’y a pas grand monde avant 10h… je suis souvent la première arrivée, en même temps que les garçons qui s’occupent du ménage.
Je me mets donc tranquillement au travail, Rinku, qui fait un peu tout au bureau et chez Kapil (on appele ça un stagiaire en France :-D), distribue les bouteilles d’eau puis le thé le matin et l’aprem et le soir va me chercher mon Rickshaw… De temps en temps il nous apporte même des “sweets”, des petites patisseries indiennes.
Bref y a pire comme atmosphère.

Cette première semaine m’aura donc permis de découvrir mes collaborateurs, important quand on est censé manager, et de prendre en main mes outils de travail.
La semaine prochaine je vais manager un nouveau projet, attention je prend des responsabilités ^^: le débuggage d’un site et son extention.

Ma formation, généraliste orientée sécurité à l’ensib, n’as pas fait de moi une expert du web mais avec mes connaissances de bases et l’aide de mes collègues toujours prêts à me faire des petits cours, j’arrive à m’adapter et mes journées sont assez constructives.

Ecrit le 27 février 2009 par helene  |  8 commentaires »

Ca y est, dans un peu plus d’une semaine je serais partie pour mon stage de rêve.

Un stage de rêve pour plusieurs raisons:
   -bien sûr parce que c’est en Inde, pays que je rêve de découvrir.
   -parce que c’est dans le web, domaine que je rêve de maîtriser.
   -et surtout parce que Dualtech partage mes valeurs de dévelopement durable et de    commerce équitable.

Il y a un an, on m’aurait dit que j’allais faire mon stage de fin d’étude dans de telles conditions je ne l’aurai pas cru.

Le domaine d’activité de DualTech est la création de sites internet E-Commerce, la mise en place ERP ou d’Intranet en respectant les normes établies pour le Commerce Equitable.

Dualtech est ce qu’on appele une joint-venture (regroupement de deux entreprises, une française et une indienne) qui permet à ces deux pays de mutualiser leurs compétences. Elle profite donc des talents des développeurs Indiens et de la connaissance en gestion de projets des ingénieurs Français.
Ce qui est très enrichissant d’un point de vue échange des cultures et des savoirs-faire.

Tout cela en respectant la chartre de dévelopement durable définie par l’International Fair Trade Association.
Ils permettent, entre autre, à leurs employés Indiens de bénéficier des avantages d’un contrat à durée indéterminée, une aubaine dans un pays ou seuls 14% des travailleurs sont salariés.
De plus Dualtech est s’impliquée dans le soutien d’associations franco-indiennes telles que la Wildlife Protection Agency of India.

Enfin voilà pour cette rapide présentation de la politique de l’entreprise.
Plus d’info sur son blog ici

Ecrit le 10 février 2009 par helene  |  3 commentaires »